« Comptoir de campagne », le nouveau réseau de lieux multiservices à la campagne 

Elle est l’une des cinq finalistes du prix Business with Attitude décerné par Madame Figaro dans la catégorie Engagement : Virginie Hils est la fondatrice de Comptoir de campagne, un réseau de lieux multiservices qui promet de redynamiser les zones rurales. 

Refaire vivre l’économie locale

Les cinq finalistes ont été choisies pour l’envergure de leur projet, leur créativité et leur capacité d’innovation. En créant Comptoir de campagne, Virginie Hils souhaite remettre sur le devant de la scène les petits villages français en perte de vitesse. Le principe est simple et part d’un constat probant : un village sur deux de moins de 1200 habitants n’a aujourd’hui plus de supérette ni même de bureau de poste. Or, ce sont bien les derniers lieux où le lien social pouvait se faire et où (sur)vivait l’économie locale. 

Anciennement cadre dans l’agroalimentaire, Virginie Hils crée cette entreprise solidaire en 2016, dans l’espoir de fonder quelque chose qui est une réelle utilité sociale. Son premier « Comptoir de campagne » ouvre alors à Champdieu dans la Loire. Cet endroit propose des services multiples : produits frais issus de circuits courts, bureau de poste, café, fleuriste, pressing… toute la panoplie commerçante pour rendre à ces petits villages en voie de désertification un certain dynamisme. 

9 adresses et une levée de fonds à venir

En trois ans, ce sont neuf adresses qui ont ainsi déjà vu le jour en région Auvergne Rhône-Alpes et qui ont rapporté plus d’1 million d’euros de chiffre d’affaires. Prochainement, la start-up devrait boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros pour lancer sa franchise en septembre 2020. Pour le jury de Madame Figaro, ce projet a de l’avenir : “Un récent rapport a démontré le lien entre fermeture des supermarchés et mouvement des “gilets jaunes”, souligne Catherine Mangin (RTL). Alors qu’on s’interroge sur ce qui fait tenir une société, c’est un projet à défendre”. Enfin pour Alexandre Lacroix (Philosophie magazine), “Virginie Hils répond à une vraie souffrance des territoires”. 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés