Acheter ses vacances aux enchères, une bonne idée ?

Des vacances mises aux enchères, c’est la nouvelle idée mise en avant par le site « Loisirs enchères ». Le principe : vous faites monter les enchères sur les vacances qui vous plaisent ! Un couple de retraités a tenté l’expérience et vient de remporter une semaine de vacances en mobile home pour la modique somme de 180€. Explications. 

« Cela nous a coûté 180€ la semaine alors que ça nous aurait coûté 530€ en temps normal pour cette période de vacances ». 380 euros d’économie donc, réalisée grâce au concept des vacances aux enchères. Sur le site “Loisirs Enchères”, les locations sont proposées à une mise de départ de 1€. Les enchères ne durent parfois que quelques heures, et le dernier à miser remporte le séjour, quel que soit son prix, même minime. 

Des techniques différentes pour rafler la mise

Pour tenter de gagner ses prochaines vacances, à chacun sa technique explique Laura Gaury, directrice commerciale de « Loisirs enchères » : « Il y a des gens qui vont avancer à tâtons, qui vont mettre un euro, puis deux euros comme ça et qui vont relancer un peu plus tard. Et il y a les snipers qui vont arriver au dernier moment, qui ne se seront pas manifestés au préalable et qui vont rafler la mise ». 

Une aubaine pour les prestataires

Les réductions varient de 30% à 80% sur ce site, de quoi ravir de nombreux vacanciers, mais aussi les prestataires qui atteignent de meilleurs taux de remplissage. À titre d’exemple, au camping Les Chèvrefeuilles, 15% des réservations de cette semaine ont été effectuées grâce à ce système. Comme le précise son gérant : « Cela nous permet d’utiliser un moyen promotionnel pour faire du travail sur l’avant saison et l’arrière-saison. On va toucher une clientèle qu’on ne toucherait pas spécialement et qui va permettre de faire connaître notre site ». 

Ces ventes aux enchères concernent également des offres de loisirs, comme des billets pour des parcs d’attraction ou un repas en tête à tête dans un restaurant gastronomique. 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés