« Apérues » : le nouveau phénomène parisien 

Malgré le déconfinemnt, il est encore impossible de profiter des terrasses parisiennes pour boire des verres dehors. Ce n’est pourtant pas cela qui va empêcher les Parisiens de faire la fête et de prendre du bon temps en extérieur. Avec les ventes de boissons à emporter, les « apérues » deviennent un vrai phénomène de mode ! 

Profiter des chaleurs estivales

Le printemps est désormais bien installé et les températures estivales de ce week-end donnent des idées aux Parisiens. Pour subsister malgré la crise, de nombreux bars et cafés se sont mis à vendre des cocktails et des verres de vin à emporter. Ce qui a donne des idées à certains ! Depuis quelques semaines, les rues de la capitale voient fleurir des groupes d’amis, verre d’alcool à la main, qui profitent des trottoirs. 

Les « apérues » sont donc de plus en plus nombreux et sur les bords de Seine ou dans certains quartiers, il en devient même difficile de circuler. L’une de nos rédactrices est parti à la rencontre de ces buveurs de rue. “Effectivement, c’est la quatrième fois que je retrouve mes amis dans la rue, pour un apéro. On avait envie de profiter du déconfinement sans prendre trop de risque. Et puis surtout de profiter du beau temps !” explique Pierre-Alexandre, un habitant du 2e arrondissement de Paris. 

Verdict fin mai pour la réouverture des bars et restaurants

Pour savoir si les restaurants, cafés et bars pourront rouvrir, il faudra attendre la fin du mois de mai. Mais cela n’a évidemment pas empêché certains patrons de prendre des mesures en attendant, comme l’explique un propriétaire sur France Inter : la vente à emporter “paye les petites factures. C’est histoire de sortir un petit salaire. J’ai une petite marge de même pas 10% de ce que je peux réellement faire”. 

Les “apérues”… dans la légalité ?

Seulement voilà, les Parisiens ont-ils le droit de consommer de l’alcool, comme ça, dans la rue ? Comme l’avait déclaré Christophe Castaner dans un de ses tweets, depuis le 12 mai, il est formellement interdit de consommer de l’alcool sur les berges de Seine : “la réussite du déconfinement passe par la prudence et le civisme de chacun. Face à l’irresponsabilité de certains comportements, j’ai demandé au préfet de police d’interdire la consommation d’alcool le long du canal Saint-Martin et des voies sur berges“. 

Toutes les communes n’appliquent pas cette interdiction. Mais les rassemblements de plus de dix personnes sont cependant toujours prohibés. 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés